L’importance de l’isolation lors d’un assainissement de bâtiment.

L’isolation, un atout dans la transition énergétique. 

 

Quand on évoque la thématique d’assainissement de bâtiment, la première chose à laquelle on pense est de doter le bâtiment d’une enveloppe thermique à forte performance.

Un bâtiment bien isolé se chauffe avec beaucoup moins d’énergie qu’un bâtiment avec une isolation non conformes aux normes actuelles.

Mais il permet aussi d’autres gains : il se contente d’une installation de chauffage plus petite et donc généralement moins chère. Et puisque le chauffage fonctionne moins de jours dans l’année, l’installation vieillit moins vite et ses coûts de maintenance sont ainsi réduits.

 

Le paramètre qui affecte le plus l’efficience de la consommation d’énergie est l’isolation du bâtiment. En suisse 85% de notre parc immobilier est non-conforme et avec les objectifs 2050 fixé par la confédération ces bâtiments en état de non-conformité résident au centre du problème climatique auquel nous faisons face.

 

Lors d’une rénovation de bâtiment les déperditions de température sont à traiter en priorité, ces éléments clés ne sont pas à contourner et dans la liste des solutions il faut se déterminer cas par cas sur le type de matériaux qui correspond le mieux à la situation

 

Il existe plusieurs types d’isolation :

  • PSE
  • Laine minérale
  • XPS
  • Mousse polyuréthane
  • Laine de chanvre
  • Isolant en laine de mouton
  • Panneaux en verre cellulaire
  • Isolant de cellulose
  • Lin
  • Panneaux d’isolation en roseau
  • Panneaux de fibrociment
  • Panneaux de fibre de bois
  • Panneaux de laine de pierre
  • Isolation en fibre de noix de coco
  • Panneaux en liège
  • Panneaux de mousse minéral

 

Pour comprendre comment fonctionnent les différentes familles de matériaux isolants du marché, voici quelques principes physiques :

 

La résistance thermique est la capacité du matériau à résister à la transmission de chaleur par agitation de la matière. Le meilleur isolant est donc le vide :

pas de matière, pas de transmission!

La plupart des matériaux isolants traditionnels emprisonnent de l’air, et c’est la résistance de cet air immobile qui leur donne une bonne part de leurs qualités.

 

S’il faut éviter que certaines isolations se mouillent, ce n’est pas seulement à cause du risque de pourrissement, c’est surtout dû à la faible résistance thermique de l’eau qui vas à l’encontre des performances attendues.

 

La réflexion de la chaleur, est le renvoi de la chaleur à l’aide d’une couche réfléchissante.

C’est ce qui se passe dans un double ou triple-vitrage moderne muni d’une ou deux couches sélectives qui renvoient une partie de la chaleur dans le logement.

 

L’importance d’une bonne isolation se situe justement dans le maintien de la chaleur interne du bâtiment en réduisant au maximum les déperditions de température, qui sont en partie causées par les ponts de froids souvent situés à la jonction d’un mur et de sa dalle, ou encore par la jonction d’un mur et du toit qu’il porte.

Mais la problématique se pose aujourd’hui sur l’efficacité de ces différents types d’isolation et de leur impact écologique sur notre environnement.

Avec 45 % du rejet de CO2 représenté par notre parc immobilier, il est important d’avoir une solution fiable, durable et écologique afin d’avoir un parc plus efficient et de faire usage de matériaux avec un impact carbone minimum.

 

Ce qu’il faut comprendre aujourd’hui, c’est que lors d’un assainissement énergétique l’aménagement d’une isolation performante est primordiale, mais la mise en œuvre aussi doit l’être.

Le problème est de trouver notamment une solution pour couper les ponts de froid et cette problématique requiert une bonne connaissance de la technique du bâtiment comme d’intégrer dans les balcons en porte-à-faux des consoles isolantes.

Pour obtenir le meilleur résultat possible, Il s’agit d’obtenir un bon équilibre entre la fiabilité et la durabilité des matériaux avec le savoir-faire de l’expérience

Pour conclure, un bâtiment avec une isolation performante est un bonus pour un maître d’ouvrage effectuant une rénovation sur son immeuble.

Pour lui, cela permettra d’accroître drastiquement le confort de ses appartements en location. Pour ses locataires, c’est également une plus-value, ils bénéficieront d’un confort accru et ils se sentiront plus aptes à se projeter sur le long terme avec des charges énergétiques minimalisées. En parallèle, selon le type d’assainissement effectué, le bâtiment pourrait diminuer ses charges énergétiques entre 30 et 60%.

Finalement cela nous permet d’atteindre une partie des objectifs fixé par la confédération concernant le taux de rejet de CO2 tout en redonnant une seconde vie plus durable à notre patrimoine immobilier.

 

 

 

Dans la même catégorie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code