LE RESPECT DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL BASÉ SUR LE SYSTÈME CROCS, UNE RÉNOVATION AVEC UN IMPACT ÉNERGÉTIQUE, ÉCONOMIQUE, ÉCOLOGIQUE ET CULTUREL.

Dans la vidéo ci-dessous vous pourrez découvrir le chantier du Complexe Sportif de la Vallée de la Jeunesse à Lausanne. Les bâtiments à rénover font parties de l’histoire. Leur architecture se base sur le système CROCS, Centre de Rationalisation et d’Organisations des Constructions Scolaires. En effet, c’est seulement depuis le milieu du 19e siècle que l’on commence à construire véritablement des écoles et à chaque fois les débats sont les mêmes : trouver un bon terrain, et un mode de construction rapide et peu coûteux.

LE TEMPS DES CONSTRUCTIONS PRÉFABRIQUÉES ET DES SYSTÈMES MODULAIRES.

 

Dans l’après-guerre, on s’inspire de l’architecture de Mies van der Rohe. En verre et métal, préfabriqué sur un système modulaire avec un noyau de base en béton qui comprend tous les services.

 

LE SYSTÈME CROCS, UN MOYEN DE CONSTRUIRE RAPIDEMENT À DES COÛTS PEU ÉLEVÉS

 

Les années 65 c’est la période pendant laquelle les enfants du baby-boom arrivent à l’école. La ville de Lausanne lance le CROCS, le Centre de Rationalisation et d’Organisations des Constructions Scolaires. Ils mettent en place un groupe d’architectes et d’ingénieurs. Le défi est alors immense : il faut construire rapidement 165 classes pour 65 millions de francs. L’équipe du CROCS avait mis au point une série de cahiers destinés aux architectes mandatés. Ils étaient donc en charge d’interpréter les normes, d’optimiser les volumes et d’exploiter les variantes permises afin d’offrir aux élèves un lieu d’étude contemporain et confortable.

 

LE FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME CROCS.

 

C’est un système qui est régulé par une trame bien définie. Le module de base est de 10 cm. Ce module est ensuite dérivé dans un premier module de 60 cm qui est la base de composition de l’ensemble. Toutes les dimensions sont issues de ces 60 cm. Les bâtiments de la Vallée de la Jeunesse sont construits entre 1969 et 1971 par l’architecte Jacques Dumas. Celui-ci propose deux volumes légèrement décalés en plan et reliés entre eux par un couvert en béton. Les étages des classes et des salles de gymnastique sont faits de poteaux et de poutrelles fabriqués en atelier et montés en quelques dizaines de jours. Il y a au total 27 écoles bâties selon le système CROCS. La plupart dans le canton de Vaud, on en retrouve également plusieurs dans le canton de Fribourg jusqu’à la frontière avec le canton de Berne, un en France mais aucun en Suisse allemande.

 

LE SYSTÈME CROCS, DES PERTES ÉNERGÉTIQUES ET ÉCONOMIQUES IMPORTANTES.

 

Le CROCS s’arrête plus ou moins en 1975, cela correspond exactement à l’époque du choc pétrolier de 1974. Avec la montée du prix du pétrole, la modeste isolation, épaisse de quelques centimètres seulement, fait que les bâtiments génèrent des déperditions calorifiques importante et deviennent alors un vrai problème économique.

À l’époque on ne parlait pas encore d’impact écologique. On se rend compte que chauffer ses écoles va devenir très difficile et très couteux. C’est pour ces raisons qu’on arrête de construire avec le système CROCS. L’inscription du Complexe scolaire et sportif de la Vallée de la Jeunesse au patrimoine architectural le sauve d’une éventuelle démolition et une rénovation énergétique a permis une baisse des déperditions et donc un gain énergétique important. Ces écoles restent le témoin d’une démarche originale et volontariste de collectivités publiques confrontées à l’urgence de répondre aux défis d’une époque.

Dans la même catégorie

INAUGURATION DU CENTRE SPORTIF DE LA VALLÉE DE LA JEUNESSE

INAUGURATION DU CENTRE SPORTIF DE LA VALLÉE DE LA JEUNESSE

Mardi 9 mars, en tenant compte des mesures sanitaires, un comité réduit a participé à l’inauguration du Centre Sportif de La Vallée de la Jeunesse pour la ville de Lausanne.

Rénover le Centre Sportif de la Vallée de la Jeunesse pour la ville de Lausanne a été une expérience formidable et nous sommes heureux de pouvoir présenter une œuvre qui mêle architecture, art et énergie.

Cette inauguration s’est déroulée en présence des municipales @Natacha Litzistorf @Oscar Tosato, et de @Patrice Iseli, @Robert Mohr, @Carmelo Zanghi et des architectes @Patrick Chiché, @Lionel Chiché

Merci à la @Ville de Lausanne pour leur confiance sur ce projet de rénovation.

lire plus
LA CULTURE DU BÂTI ADAPTÉE AUX ENJEUX CLIMATIQUES

LA CULTURE DU BÂTI ADAPTÉE AUX ENJEUX CLIMATIQUES

En 1971, le Complexe Scolaire et Sportif de la Vallée de la Jeunesse a été inauguré à Lausanne. A l’époque, l’isolation n’était pas vraiment au rendez-vous, il y avait à peine 4 cm d’isolation dans les façades. En 2011, le bureau Chiché Architectes remporte le concours sa rénovation et de grands travaux débutent en 2014 pour ramener le bâtiment dans des normes énergétiques performantes. En juin 2018, la deuxième étape des travaux, soit ceux du Centre Sportif démarrent. Le chantier consistait à créer une nouvelle enveloppe du bâtiment, à stabiliser le centre scolaire qui s’enfonce dans le sol, à installer des panneaux solaires photovoltaïques en toiture et à transformer les façades en une œuvre d’art.

lire plus
UNE ŒUVRE ART-CHITECTURALE AVEC DES FAÇADES CONTEMPORAINES QUI CHANTENT

UNE ŒUVRE ART-CHITECTURALE AVEC DES FAÇADES CONTEMPORAINES QUI CHANTENT

Le projet « Vague » de l’atelier Chiché Architectes a su se démarquer en proposant des solutions performantes aux problématiques énergétiques du bâtiment classé de l’EPCL et du Centre Sportif de la Vallée de la Jeunesse à Lausanne. Il s’est également fait apprécier pour l’originalité de ses façades, un concept unique au monde avec des façades qui chantent.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code